En ligne.fr

Créer un dressing de rêve pour valoriser son bien

Valoriser son bien c’est augmenter son attrait et mettre en avant une meilleure qualité de vie. Pour cela, il faut dépersonnaliser les pièces en optant pour une déco neutre, désencombrer l’espace en supprimant meubles et bibelots superflus pour laisser rentrer un maximum de lumière et optimiser les espaces de rangement. La création d’un dressing fait partie des bonnes idées à mettre en pratique. Il peut s’installer sous un escalier, dans une sous-pente ou une niche murale comme occuper toute une pièce.

Réflexion et budget 

Avant tout, une réflexion s’impose donc sur l’emplacement, l’inventaire des articles à ranger (vêtements et accessoires), le budget et enfin, l’éclairage. Les dressings armoires ou dressings placards sont adaptés aux petits budgets. Ils se posent dans n’importe quelle pièce, ils sont fonctionnels mais n’offrent que peu de rangements. Les dressings cabines sont plus grands et permettent une modularité du système de rangement. Les dressings linéaires occupent un pan de mur dans une chambre ou un couloir. En forme de U, ils sont parfaits pour les grandes pièces qu’ils peuvent remplir à eux seuls et enfin, les dressings en L s’adaptent aux pièces en longueur. Ces derniers sont aussi nommés dressings d’angle car ils présentent l’avantage d’optimiser des espaces qui, la plupart du temps, sont perdus. Quel que soit le type de dressing, il existe maintenant sous forme de kit dans les magasins spécialisés ou les magasins de bricolage comme Castorama ou BricoDepot. Si la construction est «maison», il faut commencer par poser les planches perpendiculaires au plafond, puis les étagères et les tringles. 

Les portes achèvent l’installation et intègrent le dressing à l’atmosphère de la pièce. Les modèles les plus courants sont les portes coulissantes, battantes ou pliantes. Les matériaux de façades sont le bois, qui pourra être peint, vernis ou recouvert, le verre laqué ou sous forme de miroirs et les composites transparents adaptés pour les intérieurs contemporains. Pour les plus petits budgets, la pose d’un rideau est envisageable. Les matériaux les plus employés pour fabriquer les dressings sont le chêne, le wengé ou le merisier . Les finitions des dressings en kits doivent être soignées car elles marquent la valeur des fabricants.

Style de vêtements et organisation de rangement

Aménagé en fonction du type d’articles qu’il va contenir, un dressing présente diverses catégories d’accessoires comme des tringles, des tiroirs, des étagères ou, plus spécifiquement, des plateaux à bijoux, des boîtes à chaussettes ou des barres pour les chaussures. Il doit être spacieux et robuste puisqu'il doit pouvoir aussi bien accueillir des rangées de vestes en cuir de chez Lady Zigzag que des compartiments pour chaussures pour femme d'André. Le dressing doit pouvoir s’adapter à votre organisation, que vous portiez des ballerines pour femme ou que vous possédiez une panoplie de casques de moto. Les étagères font environ 50 cm de profondeur sur 15 à 20 cm de hauteur maximum, les tringles pour robes et manteaux sont installées à 180 cm de hauteur et les tringles pour les chemises, vestes, jupes ou pantalons sont posées à 80 cm de hauteur. Dans tous les cas, il ne faut pas avoir besoin d’un escabeau pour atteindre le rangement le plus élevé. Si l’espace dédié est réellement grand, le dressing peut accueillir le linge de maison, la planche à repasser et pourquoi pas l’aspirateur.

L’éclairage est essentiel, il doit être abondant et si possible, automatique. Dans tous les cas, il faut respecter une distance de 15 cm entre vêtements et éclairage. Les leds sont souvent préférées aux ampoules standards pour leur longévité et leur basse consommation. Il existe aussi des tringles lumineuses, des systèmes de photocellules ou des éclairages en couleur.